• Accueil
  • > Les Etats Généraux de l’Aide Juridictionnelle

Les Etats Généraux de l’Aide Juridictionnelle

Mise à jour : Actions pour une réforme globale du système d’Aide Juridictionnelle

Organisé par l’Ordre des Avocats au Barreau de Lille.

Le 25 juin 2010 de 9h à 18h – Université de Lille 2 – Droit et Santé – 1, Place Déliot – 59000 LILLE

 

PROGRAMME DES ETATS GÉNÉRAUX

 

8h30 – 9h00 : Accueil des participants

9h00 – 11h00 : Première assemblée plénière

 

Accueil par M. Bernard BOSSU, Doyen de la Faculté, et Me René DESPIEGHELAERE, Bâtonnier de l’Ordre

Intervention de M. Thierry WICKERS, Président du CNB, ou son représentant et de M. Alain POUCHELON, Président de la Conférence des Bâtonniers

Etat des lieux de l’Aide Juridictionnelle par Me Frédéric COVIN, Ancien Bâtonnier du Barreau de Valenciennes (cliquez ici pour visualiser le discours)

 

11h00 – 13h00 : Ateliers thématiques – première session
(cliquez sur le titre de l’atelier pour en découvrir le détail)

 

Le financement de l’Aide Juridictionnelle
sous la responsabilité de Me Marie-Christine DUTAT

 

Pour un contrôle de qualité ?
sous la responsabilité de Me Isabelle LAPEYRONIE

 

L’Aide Juridictionnelle en droit comparé
sous la responsabilité de Me Anne MANNESSIER

 

Stratégies d’action face aux pouvoirs publics
sous la responsabilité de M. le Bâtonnier Jean-Louis BROCHEN

 

Les groupes de défense ordinale : Pôle d’excellence ou justice à deux vitesses ?
sous la responsabilité de Me Hélène FONTAINE

 

Quelles perspectives pour la future défense pénale ?
sous la responsabilité de Me Laurence DECOSTER

 

Déjudiciarisation et accès au droit
sous la responsabilité de Me Christel DENISSELLE-JAULIN

13h00 – 14h00 : Pause – Cocktail déjeunatoire

14h00 – 16h00 : Ateliers thématiques – Poursuite des travaux

16h00 – 18h00 : Seconde assemblée plénière

 

Synthèse de Me Vincent POTIE, rapporteur général, membre du Conseil de l’Ordre
(cliquez ici pour visualiser le rapport de synthèse)

Temps de parole des syndicats

Débats

Propositions et résolutions

 

18h00 : Cocktail de clôture

 

Veuillez trouver ci-après l’affiche de la manifestation, l’invitation, le bulletin réponse ainsi que quelques documents « fondamentaux » de l’Aide Juridictionnelle :

Vous trouverez également ci-dessous, les participations des Barreaux dans le cadre de cette manifestation :

 



4 commentaires pour « Les Etats Généraux de l’Aide Juridictionnelle »

  1.  
    GERPHAGNON
    8 juin, 2010 | 15:37
     

    Est-ce que cette journée est prise en compte pour la formation continue des Avocats?
    Cordialement.
    H. GERPHAGNON

  2.  
    8 juin, 2010 | 20:19
     

    Non car il s’agit d’une journée d’information, de réflexion, de propositions et de mobilisation.
    L’accès au droit pour tous est primordial et sa réforme ne doit pas se faire sans les avocats et les autres acteurs du monde de la justice.

  3.  
    LESTOILLE M.A
    18 juin, 2010 | 9:03
     

    Il est quand même bien dommage que cette journée ne soit pas prise au titre de la formation car il me semble indispensable pour les Avocats de tout savoir de l’Aide Juridictionnelle.

  4.  
    VULLIERMET
    24 juin, 2010 | 21:46
     

    Tout le discours autour de l’aide juridictionnelle me semble procéder d’une parfaite hypocrisie. Ce n’est en aucune manière un tremplin pour les jeunes Avocats. Travailler pour une clientèle démunie ne permet pas par magie l’accès à une autre clientèle plus fortunée. Au fils du temps l’Avocat perd la notion de la valeur de son travail. Il a le sentiment de partager le sort de ceux qu’il défend et devenir lui aussi un paria. Un travail de qualité payé peu ne donne pas une bonne image de soi. Or des contentieux entiers relèvent pour l’essentiel de l’aide juridictionnelle tel le droit des mineurs. La rémunération accordée aux Avocats pour l’audition de l’enfant devant le Juge aux Affaires Familiales est indécente. Pas question de s’en plaindre il s’agit de droits militants !!??
    Depuis 25 ans j’entends des Confrères me dire qu’il faut accepter de travailler peu rémunérée pour un jour gagner sa vie. C’est parfaitement faux !
    Tous ces gens que j’ai aidé dans ces conditions m’ont appris ce que c’était que la dignité et l’humanité. Ils sont pour moi à chaque instant une leçon de vie ! Par l’ écoute et l’accompagnement j’ai la prétention d’éviter des coûts médicaux, des passage à l’acte délinquants, des désespoirs et des révoltes. Ces économies de coût je n’en ai aucun bénéfice financier ce qui est parfaitement inadmissible. Les Avocats qui acceptent de travailler bien pour des sommes dérisoires aident les plus démunis à ne pas se sentir écrasés par les systèmes, à tenir debout, à conserver leur dignité en faisant valoir leurs droits comme les autres. Ils ont la liberté de choix de leur avocat, la protection juridique étant en réalité une clientèle captive. Toute atteinte à la raison d’être de l’Avocat est une atteinte aux libertés. Il ne sert à rien de promouvoir des droits sans que des Avocats soient à même de les exercer pour leurs clients.

Laisser un commentaire